Présentation websocket  publié le: 2015-07-07

Pour la session actuelle, le cours INF 4375 de l'UQAM est donné par François-Xavier Guillemette. Cela fait un certain temps que l'idée de donner des cours me travail. C'est en partie pour cela que je fais des présentations. Mais bien sûr faire une présentation devant 7 personnes qui vous connaissent et qui sont intéressés par ce que vous allez dire, c'est assez facile.

Faire une présentation devant 50 personnes qui même si elles payent pour être là, c'est un autre niveau de challenge. Alors quand François m'a proposé de donner une présentation, j'y ai vu une belle opportunité de répondre à la question "Est-ce j'aime ça". Dans un premier temps, c'était la question la plus importante pour moi. Être bon là dedans, c'est comme tout le reste, ça se travaille.

À propos de travailler ses présentation, je vous recommande de lire Presentation Zen: Simple Ideas on Presentation Design and Delivery par Garr Reynolds. On y retrouve beaucoup d'information que tout le monde connaît, mais présentée avec un contexte qui aide à se concentrer sur les choses qui importent vraiment.

Le cours INF4375 a pour titre "Paradigme des échanges internet". Comme tous les cours d'université, le titre est tellement vague que l'on peut mettre quasiment n'importe quoi comme contenu et encore fitter avec le titre.

J'ai choisi de parler des websockets. Il me semble que c'est un sujet parfait pour l'occasion, pointu, mais pas encore standardisé. Un bel historique, mais une api extrêmement simple.

Suite à la lecture de Presentation zen, j'ai voulu me mettre un petit défi personnel. Habituellement quand je fais des présentations, j'ai tendance à mettre mon contenu dans mes slides, sous forme de texte. Juste pour me rattraper, au cas où. Mais j'ai l'impression qu'à cause de cela je reste fixé sur le "script" et quand je dévie, je trouve que le rattrapage est pénible. Quand cela arrive je pense toujours un disque vinyle qui saute. Donc pour cette présentation-ci j'ai donc choisi d'avoir un maximum d'image et un minimum de texte. Je crois que cela m'a aidé à être plus libre pendant la présentation et à moins avoir besoin de me corriger pendant la présentation (le vinyle n'a pas sauté, ou presque).

Pour la présentation j'ai monté un slide-deck et un mini app. Le slide-deck étant principalement ce qui est présenté. La mini-app m'a permis de montrer comme on peut avec peu de code crée une véritable conversation entre le client et le serveur.

Les slides sont ici et le dépôt est .

Dans les leçons que je vais retenir de cet exercice: * L'écran de projection peut être carré et avec une résolution bien différente de celle de mon laptop * Un étudiant ça n'arrive pas forcément à l'heure * 45 minutes non-stop c'est un bon stretch

La prochaine fois que je ferai une démo/présentation dans ce genre je voudrais faire quelque chose de plus interactif. Avec un groupe de 30 à 40 personnes, ça risque d'être un beau défi.

comments powered byDisqus